Voyages virtuels vs Changement climatique

1317
0
Share:

Alors que j’étais en Allemagne pour donner une conférence sur la tinderisation des professionnels de l’outdoor, je recroisais Nick Hall de Digital Tourism Think Tank, basé à Londres. Il me disait qu’il allait organiser un cycle de conférences à Londres pendant le prochain salon WTM (du 6 au 8 novembre prochain sur la tech dans le tourisme. L’une de ces table-rondes aura pour sujet la réalité virtuelle – VR. Je lui demandais si le sujet des voyages virtuels allait être abordé… Vu sa réponse, je me suis proposé pour en parler. Et me voilà à creuser ma réflexion sur le sujet pour préparer mon intervention que j’ai nommé :

Virtual Travel vs Climate Change.

Ma réflexion de fond est toujours liée aux enjeux de tourisme durable et de prospective. Avec les impacts du changement climatique, il est clair que des destinations et des sites touristiques vont disparaître ou au moins être énormément dégradés. Le tourisme de masse va également faire son travail dans certains coins. On peut aussi bien sûr se dire que les choix qui seront fait dans l’avenir pour éviter le rejet massif de gaz à effet de serre devraient imposer des changements de régulations, en particulier dans le monde de l’aérien. Ce secteur des transports représente déjà 5% des émissions de gaz à effet de serre et ce chiffre augmente d’année en année. Je ne vous parle même pas des essais et réflexions plus récentes des collapsologues mais je pose mon constat sur le fait que le secteur du tourisme va être largement impacter par le climat dans les 30 ans à venir. Le voyage tel qu’on le connaît ne sera plus le même, plus aussi accessible pour tous. J’en suis persuadé surtout que les technologies vraiment vertes pour faire voler un avion ne sont clairement pas au point encore. Il n’y a guère qu’Hyperloop pour ouvrir certains champs des possibles mais plutôt intracontinental, ce qui est déjà pas mal ! Et… la téléportation, malgré les avancées de l’intrication quantique, ce n’est pas pour demain et pas pour l’Homme encore.

 

Nourri par les films de science-fiction comme Matrix, ExistenZ, Strange Days, Star Trek ou encore Avatar & Valerian plus récemment et demain Real Player One… où une certaine forme de réalité virtuelle permet de « voyager », je me demande si on pourrait un jour remplacer certains voyages IRL par des voyages en VR. Et ceci en particulier pour certains publics (les plus pauvres, les personnes handicapées, etc.) et pour des destinations particulières (sites touristiques dégradés ou détruits, insécurité de la zone, trop loin, trop de contraintes, etc.).

 

La dernière fois, je discutais avec un ami autour de ces sujets et il me disait ceci : « Mon fils de 9 ans est venu me voir la dernière fois après une partie de Call of Duty et m’a demandé si c’était vraiment comme ça la guerre parce que c’est vraiment terrible quand même… ». Le loisir et le gaming comme une source d’apprentissage et d’éducation plutôt que de faire un… voyage éducatif à Auschwitz qui devient très compliqué par rapport à l’organisation pour l’école, les autorisations, la sécurité, etc.

Le cas de la Lascaux 4 est également aussi intéressant car on a dû faire une réplique de la grotte originale parce qu’elle avait été tellement dégradée par le développement du tourisme et des visites. Il n’y a qu’un pas pour visiter la grotte depuis son salon, non ?

 

Or, aujourd’hui, quand on lit des articles ou que l’on écoute des débats sur la VR dans le tourisme, ça ressemble plus à des images 360° de certaines destinations, cabines d’avion ou encore chambres d’hôtels pour renforcer la promesse de la visite IRL. C’est un outil pour les commerciaux. Pour moi, ça reste clairement un gadget. Un gadget sympa mais un gadget. Donc, à quand la vraie révolution !?

 

Je me suis donc tourné vers le monde du gaming car c’est là où ça commence à bouger et le lien avec le voyage est assez poreux. Qui n’a pas joué des nuits entières à Zelda ou à Final Fantasy 7 pour traverser les mondes, trouver des indices, etc. Une première forme de voyages virtuels non ?

 

Aujourd’hui, les jeux vidéos avec la VR sont vraiment très réalistes. Regardez par exemple juste ces 2 exemples rapides.

 

Bien sûr, le problème, c’est que les seuls sens qui sont touchés pour le moment, c’est la vue et l’ouïe. Il manque encore bien des sensations en particulier le toucher et bien sûr l’odorat pour vivre intensément l’expérience. Et bien sûr les questions du mouvement dans l’espace… Or, tout ça pourrait très bien évoluer dans les années à venir avec un certain « contrôle » de notre cerveau… ou au moins de donner une illusion à notre cerveau un peu comme Magic Leap qui va faire des leurres à notre cerveau pour voir des choses différentes en réalité mixte.

Clairement, aujourd’hui, on y est pas encore dans cette « réalité » des voyages virtuels mais les nouveaux jeux ou salles de gaming immersif en VR montre une voie intéressante à mon avis. Cette vidéo de The Void, une salle de gaming d'”hyper-realité” est une promesse vers un certain futur, non ?

Sinon, on peut aussi toujours ironiser sur tout ça comme le fait cette compagnie aérienne… 😊

 

Allez, à bientôt et venez à Londres si vous êtes dans le coin !

 

Guillaume.

Share:

Leave a reply